Home / Massage / AUTOMASSAGES : Comment faire un auto-massage de la nuque

AUTOMASSAGES : Comment faire un auto-massage de la nuque

Pas un jour ne passe sans que je ne reçoive un mail, un message sur mon forum ou Facebook, pour me questionner sur des problèmes autour de la nuque, des cervicales.
Comme je l’ai déjà écrit dans un précédent article sur le sujet, ces problèmes sont de plus en plus fréquents. En plus des solutions que je propose dans mon livre un corps sans douleur et les stratégies que je donne en plus dans ce précédent article, je vais vous proposer des exercices supplémentaires, car les douleurs de nuque sont complexes et multiples.

La modification des schémas moteurs :

Les déséquilibres musculaires sont toujours associés à une modification des schémas moteurs, en d’autres termes les programmes qui coordonnes le bon ordre de contraction/relâchement entre les différents muscles qui stabilisent et mobilisent une articulation. C’est la raison pour laquelle l’automassage enlève les tensions et les trigger point, mais ils ne font rien sur la reprogrammation du schéma moteur. C’est pourquoi dans mon livre un corps sans douleur on masse d’abord, puis on corrige le programme moteur (exercices correctifs). Les deux doivent être associés si l’on veut avoir des résultats à long terme.

Un peu d’anatomie :

Dans les problèmes de nuque il existe une véritable modification du fonctionnement neuro physiologique autour des cervicales. Les muscles synergistes, servant habituellement d’aide pour un autre muscle, prennent le dessus précisément, car le muscle d’origine ne fait plus correctement son travail. Les muscles antagonistes deviennent très souvent faibles. Un problème fréquent, est la dominance synergiste du puissant muscle sternocléidomastoïdien qui prend le relais sur le muscle longus capiti et coli(muscles profonds) alors que leur antagoniste le rectus capiti est devenu trop faible.
Dans ce schéma très fréquent, la tête part de plus en plus vers l’avant forçant l’ensemble de la colonne vertébrale et du bassin à se réorganiser également afin de compasser.
Tracter de plus en plus vers l’avant, les disques et les facettes vertébrales sont compressés, les nerfs et les veines également. À terme l’unique façon de se protéger de problèmes plus importants est d’enclencher des spasmes musculaires protecteurs de toute la zone afin d’en limiter les mouvements et l’amplitude forçant d’autres articulations comme les charnières cervico-thoraciques et/ou occipito/cervicale, à devenir hyper mobile. Le fonctionnement l’épaule, du bras et l’avant-bras peuvent également s’altérer, créant des pathologies articulo-tendineuse multiples plongeant les personnes atteintes dans un véritable chantier postural qui donne des cheveux blancs aux ostéo et kinés les plus dévoués.

About admin

Laisser un commentaire