Home / Chirurgie / Fourmillement aux doigts : Traitement chirurgical : Traitement et médicaments

Fourmillement aux doigts : Traitement chirurgical : Traitement et médicaments

Le fourmillement aux doigts peut être provoqué par une inflammation des nerfs ou par une maladie grave qui comprime les racines nerveuses, par exemple:

  • Spondylose cervicale (arthrose du cou),
  • Hernie discale,
  • Traumatisme au cou, comme le coup du lapin
  • Syndromes de compression des nerfs, comme le Syndrome du canal carpien.

Le fourmillement dans le petit doigt et l’annulaire en même temps peut être un signe de compression du nerf ulnaire au niveau du coude ou de l’épaule, ce trouble provient rarement de l’articulation du poignet. Le fourmillement dans le pouce, l’index, le majeur et dans la partie interne de l’annulaire peut être causée par une inflammation du nerf médian ou par le syndrome du canal carpien.
Dans certains cas, la douleur au doigt est le symptôme d’une pathologie grave qui doit être immédiatement évaluée aux urgences, comme une fracture ou une infection bactérienne.

 

Fourmillement dans l’annulaire et dans le petit doigt

Le syndrome de compression du nerf cubital (nerf ulnaire)

Le syndrome de compression du nerf cubital ou syndrome du tunnel cubital est un trouble provoqué la compression du nerf. Le cubital est très important car il porte les signaux de la face interne de l’avant-bras jusqu’à la pulpe des doigts de l’annulaire et du petit doigt (bout des doigts).

Ce nerf provient du cou et descend jusqu’à la main, donc il peut trouver des rétrécissements en de nombreux points le long du parcours.
Selon la zone où cela elle se produit, cette pression sur le nerf peut provoquer un engourdissement ou une douleur au niveau du coude, de la main, du poignet et des deux derniers doigts.
Le nerf cubital peut être compressé au niveau du poignet, en dessous de la clavicule ou à la sortie de la moelle épinière cervicale, mais l’endroit le plus commun où le nerf ulnaire est comprimé se trouve dans l’intérieur du coude.
Quand il y a une compression au niveau du coude, on parle de «syndrome du tunnel cubital. »

Cause
Dans de nombreux cas du syndrome du canal cubital, la cause exacte n’est pas connue.
Le nerf est particulièrement vulnérable à la compression au niveau du coude, car il doit passer par un espace très étroit avec quelques tissus mous qui le protègent.
Si le ligament latéral du coude est cassé suite à un traumatisme, il est possible qu’il se forme une cicatrice qui appuie sur le nerf et provoque les symptômes.

Symptômes
Les symptômes se développent progressivement.
Le syndrome du canal cubital provoque de la faiblesse et un engourdissement croissant, en particulier dans le côté du petit doigt de la main.
Le degré de faiblesse et d’engourdissement dépend de la position du point où se produit la compression.
La douleur peut ne pas être présente.
Avec la progression du syndrome, les opérations simples telles qu’ouvrir des bocaux, saisir des objets ou coordonner les doigts lorsqu’on écrit ou lorsqu’on joue d’un instrument de musique peuvent devenir difficile.

Les symptômes de la neuropathie du nerf cubital sont:

  • Faiblesse ou engourdissement dans la main
  • Fourmillements dans la paume de la main, dans le petit doigt et dans l’annulaire
  • Sensibilité au froid
  • Raideur de l’articulation du coude
  • Si l’inflammation du nerf est grave, on peur ressentir une vive douleur en constante, même la nuit.

 

Diagnostic
Le diagnostic correct de la compression du nerf cubital doit être effectué par un médecin expérimenté qui détermine si le symptôme est primaire ou s’il dérive d’une maladie plus complexe comme le diabète (neuropathie diabétique).

Le diagnostic comprend une évaluation clinique complète et des examens de diagnostique instrumentaux.
Le médecin demande au patient d’effectuer certaines tâches avec les mains afin de déterminer s’il souffre d’une compression du nerf cubital.
Après la palpation de la zone douloureuse pour trouver le point exact d’où provient la douleur, il devrait tester les réflexes tendineux et les mouvements des articulations touchées.

Les examens instrumentaux sont les plus appropriés sont l’IRM pour voir s’l y a des structures anatomiques qui peuvent interférer avec le nerf cubital.
Pour évaluer le fonctionnement du nerf, on effectue l’électromyographie, qui est un test de conduction nerveuse dans lequel les électrodes sont appliquées sur le corps et on mesure la réponse nerveuse aux stimulations.
Traitement
Le traitement non chirurgical de la compression du nerf ulnaire dépend de la gravité de la compression.
La kinésithérapie sert à renforcer les ligaments et les tendons des mains et des coudes
Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l’aspirine, l’ibuprofène et les autres anti-douleurs en vente libre réduisent la douleur et l’inflammation.
Une attèle peut aider à immobiliser le coude.
Votre médecin peut Conseiller une intervention chirurgicale pour traiter la neuropathie du nerf cubital.

Traitement chirurgical
L’intervention chirurgicale pour soulager la pression sur le nerf cubital est le meilleur traitement si les symptômes s’aggravent ou si la maladie devient invalidante et insupportable.

Pronostic
Le opération du tunnel cubital peut être recommandée si:

  • Le médecin estime que le patient peut obtenir des bénéfices d’une intervention chirurgicale
  • Le diagnostic est correct
  • La chirurgie est réalisée par un chirurgien expérimenté

Il est important de tenir compte du fait que beaucoup de personnes ont encore des symptômes après l’opération de décompression du nerf cubital.
Les temps de récupération dépendent de la durée des symptômes.
Si on intervient trop tôt après l’apparition des symptômes (environ un ou deux mois), la récupération survient en peu de jours.
Si on attend trop longtemps pour subir l’opération de la libération du nerf cubital, les symptômes peuvent passer après plusieurs mois ou la douleur et les fourmillements peuvent rester, car les dommages sont permanents.

About admin

Laisser un commentaire