Home / Chirurgie / Intervention chirurgicale pour le canal lombaire étroit Convalescence postopératoire

Intervention chirurgicale pour le canal lombaire étroit Convalescence postopératoire

Chirurgie pour le canal lombaire étroit

La chirurgie pour le canal lombaire étroit (ou sténose du canal lombaire) doit être considérée uniquement si l’exercice physique régulier et les médicaments ne réussissent pas à atténuer les symptômes.

Quels sont les traitements non chirurgicaux pour le canal lombaire étroit ?

En l’absence d’implication grave ou progressive du nerf, un médecin peut prescrire un ou plusieurs des remèdes conservateurs suivants :

  • Corset

    Un corset pour le dos est utile pour soutenir et aider le patient à récupérer sa mobilité.
    Cette approche est parfois utilisée chez les patients avec des muscles abdominaux faibles ou chez les personnes âgées avec une dégénération à différents niveaux de la colonne vertébrale ;

  • Médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’aspirine, le naproxène, l’ibuprofène ou l’indométacine pour réduire l’inflammation et soulager la douleur ;
  • Les antalgiques, comme le paracétamol, sont utiles pour diminuer la souffrance ;
  • Les injections de corticoïdes dans la membrane la plus externe qui couvre la moelle épinière et les racines nerveuses servent à réduire l’inflammation et la douleur aiguë qui se diffuse dans les hanches ou le long des jambes ;
  • Les injections d’anesthétiques, par exemple les blocages nerveux près du nerf touché, soulagent temporairement la douleur ;
  • Limitation des activités (elle varie selon l’importance de l’implication du nerf) ;
  • Prescrire des exercices de gymnastique et/ou de kinésithérapie pour maintenir l’amplitude de mouvement de la colonne vertébrale, renforcer les muscles abdominaux et lombaires, améliorer la résistance, sont des remèdes qui aident à stabiliser la colonne vertébrale.
    Certains patients peuvent être encouragés à essayer lentement et graduellement l’activité aérobie comme la natation ou le vélo d’appartement.

 

Thérapies alternatives

 Les thérapies alternatives (ou complémentaires) sont des méthodes différentes d’assistance médicale, ce sont des pratiques et des produits qui ne sont pas reconnus par la médicine conventionnelle.
Voici ci-dessous des exemples de ces thérapies utilisées pour traiter le canal lombaire étroit :

Chiropractie
Ce traitement est basé sur la théorie que la limitation du mouvement de la colonne vertébrale réduit le fonctionnement correct de la colonne et peut provoquer des douleurs.
Les chiropraticiens peuvent manipuler la colonne vertébrale pour rétablir la circulation dans la moelle épinière. Ils peuvent utiliser aussi l’extension et la rotation pour augmenter l’espace entre les vertèbres et réduire la pression sur les nerfs intéressés.
Certains experts pensent que la chiropractie peut apporter des bénéfices.
La recherche a jusqu’à présent démontré  que le traitement chiropratique est presque aussi efficace que les traitements non chirurgicaux pour le mal de dos aigu.

Acupuncture
Ce traitement se réalise en stimulant des points précis sur la peau en insérant dans la peau de fines aiguilles métalliques.
La recherche a démontré que le dos est une zone où l’acupuncture peut apporter des bénéfices chez certaines personnes.
Les médecins généralistes et les spécialistes peuvent suggérer ces thérapies outre les traitements conventionnels.

About admin

Laisser un commentaire