Home / Remèdes naturels / L’hypothyroïdie : comment prendre soin de sa thyroïde

L’hypothyroïdie : comment prendre soin de sa thyroïde

L’hypothyroïdie est une maladie de la glande thyroïde qui entraîne une diminution de la production habituelle d’hormones thyroïdiennes. Elle est plus fréquente chez les femmes et ses symptômes sont multiples et très divers ; couramment associé à une augmentation du poids, ce problème est souvent traité par des régimes peu efficaces qui donnent lieu à des troubles alimentaires qui ne font qu’aggraver la maladie.

Lorsque notre métabolisme ralentit, de nombreuses complications peuvent en découler, d’où l’importance de détecter tous les symptômes qui en dérivent et de suivre un traitement adéquat que nous aura prescrit notre médecin. Dans cet article, nous vous donnerons quelques indications de base pour améliorer votre qualité de vie et vous faire connaître la diète la plus adéquate dans un cas d’hypothyroïdie, mais rappelez-vous bien que c’est à votre médecin qu’il incombe de prendre des décisions.

Les causes de l’hypothyroïdie

  • La thyroïdite : inflammation de la glande thyroïde qui cesse alors de produire les taux d’hormones habituels. Elle est plus courante chez les femmes et chez les personnes de plus de 50 ans.
  • Des troubles du système immunitaire.
  • Certains médicaments contenant du lithium.
  • L’iode radioactif employé parfois dans certains traitements.
  • Des anomalies congénitales.

Quels sont les symptômes de l’hypothyroïdie ?

  • Une prise de poids : le métabolisme ralentit et il se produit une rétention d’eau, de sel, de graisse… Ces symptômes ne doivent pas être confondus avec ceux de la ménopause.
  • Sensation de fatigue, de lenteur…
  • Menstruation très abondante.
  • Douleur des muscles et des articulations.
  • Une peau pâle et très sèche.
  • Des périodes de tristesse.
  • Des ongles et des cheveux très fragiles.
  • Constipation.
  • Une grande sensibilité au froid.

Si vous avez omis de consulter un médecin et que vous n’avez donc pas suivi le traitement approprié, d’autres symptômes peuvent apparaître. Ceux-ci se déclarent lorsque l’hypothyroïdie existe depuis longtemps :

  • Perte du goût et de l’odorat.
  • Gonflements des mains et des pieds.
  • La peau devient plus épaisse.
  • Les sourcils perdent leur poils.

Quels examens permettent de diagnostiquer l’hypothyroïdie ?

  • Notre médecin demandera une analyse de sang afin d’observer le taux de thyréostimuline (TSH).
  • Taux de cholestérol, hémogramme, taux de sodium, de prolactine et d’enzymes hépatiques.

L’alimentation appropriée en cas d’hypothyroïdie

Une alimentation appropriée et un traitement médical sont essentiels pour que la thyroïde récupère sa production normale de TSH nécessaire à l’organisme. D’où le besoin d’inclure dans notre alimentation les nutriments suivants :

L’iode

L’iode fait augmenter la production de thyroxine, ce qui favorise le bon fonctionnement de la thyroïde. On trouve de l’iode dans le poisson, dans les fruits de mer, dans le sel marin, dans le sel iodé et dans les algues marines. Nous conseillons tout de même de ne pas abuser de la consommation d’algues, en particulier de Fucus Vésiculeux et de Kelp, car elles sont souvent vendues avec un pourcentage trop élevé d’iode, ce qui pourrait faire empirer notre état et produire des anticorps. Consommez-les de manière raisonnable et adéquate ; si vous avez des doutes concernant les quantités, prenez l’avis de votre endocrinologue qui vous indiquera les doses nécessaires dans votre cas.

Les pistaches, les noix, la noix de coco, les noisettes, les lentilles, les tomates, les pommes, les mangues et l’ananas sont riches en iode et fort savoureux.

Les aliments riches en vitamine A

  • Ils serviront à prendre soin de votre glande thyroïde, de votre peau et de vos cheveux.
  • Endives, clovisses, oeufs, patates douces, épinards, caviar, cresson, carottes, kaki, nèfles.

Les aliments riches en vitamine B

  • Ils sont indispensables pour renforcer le système immunologique, le coeur, le système nerveux…
  • Sardines, anchoies, foie de boeuf, de poulet ou d’agneau, huîtres, maquereau, moules, saumon, thon, morue.

Les fruits qui font augmenter la production des hormones thyroïdiennes

  • Grenade, raisin, oranges, citrons et figues.

Les plantes efficaces dans le traitement de l’hypothyroïdie

  • La gentiane : elle augmente la production des hormones thyroïdiennes. On utilise surtout sa racine que l’on fait macérer pendant deux jours. Il suffit ensuite de filtrer et d’y ajouter quelques cuillerées de miel. L’idéal est d’en boire deux tasses par jour.
  • La fleur de la passion : elle combat les problèmes d’insomnie, soulage les douleurs, fait diminuer la mélancolie… Une infusion de cette plante séchée est excellente pour améliorer son état de santé.

Les aliments interdits en cas d’hypothyroïdie

Le soja et ses dérivés, tout comme le tofu, sont contre-indiqués si l’on suit un traitement à base de lévothyroxine.

About admin

Laisser un commentaire