Home / Kinesitherapie / rééducation / Qu’est-ce que la Méthode McKenzie ? Comment fonctionne la méthode McKenzie?

Qu’est-ce que la Méthode McKenzie ? Comment fonctionne la méthode McKenzie?

Est-ce que la méthode McKenzie guérit la hernie discale?

Absolument pas, il n’y a pas de statistiques détaillées à publier parce que quand une personne cesse de ressentir les symptômes, elle ne fait pas une IRM de contrôle.
Dans les rares cas où un patient a effectué une IRM après avoir effectué le traitement McKenzie avec d’excellents résultats, On a pu observer la présence de la même hernie que celle présente avant le traitement voire même encore plus importante.

IRM lombaire avec mise en évidence d’une grosse hernie L5-S1 et une plus petite L4-L5.

Cela montre que, généralement, l’hernie discale n’est pas la cause des symptômes autrement la personne traitée se serait sentie plus mal au lieu d’aller beaucoup mieux ou d’éliminer complètement la douleur.
Il peut arriver à de voir un patient sans hernie discale, mais avec une forte douleur qui provient du dos et qui s’étend jusqu’au pied ou bien qui irradie jusqu’à la main, j’ai également vu des trentenaires avec une arthrose minime.
Grâce à ces cas, on peut en déduire le manque de correspondance entre hernie et douleur sciatique ou brachialgie.

Pourquoi ai-je une douleur qui provient du dos et irradie le long du membre inférieur?

La douleur peut être causée par des structures aponévrotiques qui proviennent du dos et s’étendent jusqu’aux orteils, sans solutions de continuité.
Les symptômes qui proviennent de la région lombaire et irradient vers le pied ne doivent pas être provoqués par une hernie. Si on regarde la zone douloureuse, elle ne correspond souvent pas avec le trajet du nerf qui est comprimé par le disque intervertébral.
Si un patient souffre de douleurs qui partent des fesses et irradie jusqu’au genou, la cause peut être le syndrome du pyriforme qui s’est propagé le long des structures aponévrotiques et conjonctifs de la jambe.
Une hernie discale qui comprime la nerf, empêchant le bon fonctionnement, doit entraîner quatre symptômes:

  • Douleur le long du trajet du nerf du dos jusqu’aux orteils;
  • Fourmillements dans les pieds;
  • Perte de force dans le membre inférieur, le patient est incapable de marcher sur ses talons;
  • Hypoesthésie et aréflexie (perte de réflexe rotulien ou du tendon d’Achille)

Si les symptômes ne correspondent pas au cadre clinique du patient, il faut revoir le diagnostic.

Exercice rachidien dorsal

Comment fonctionne la méthode McKenzie?

Le premier traitement consiste en une évaluation précise du patient afin de s’assurer que ce traitement puisse le faire guérir ou atténuer les symptômes, en outre, cela sert à comprendre quelle est la meilleure thérapie à faire.
Le jour suivant, on contrôle si le programme a permis d’obtenir une amélioration et éventuellement on le change.
Dans les semaines suivantes, le patient doit continuer à la maison: le programme d’exercices ou de positions à tenir et la modification des postures habituelles.
De cette manière, on peut réussir à « se soigner seul » en évitant la prise de médicaments qui donnent un soulagement temporaire.
Il s’agit d’une méthode non invasive qui, dans de nombreux cas, conduit à la disparition complète des symptômes.
Un contrôle par semaine est suffisant pour vérifier : l’évolution des symptômes, l’exactitude lors de l’exécution des exercices et une éventuelle modification du traitement.
Les exercices posturaux ou les exercices pour la lombalgie peuvent être en :

  • Flexion, lorsque les épaules s’approchent des genoux.
  • Extension; cela consiste à cambrer le dos à l’arrière comme pour regarder vers le haut.
  • Rotation en flexion ; cela consiste à élever les jambes en étant sur le dos et tourner le bassin d’un côté.
  • Glissement latéral ; on incline le dos d’un côté ou de l’autre avec les bras tendus sur les côtés.

Le thérapeute peut appliquer des forces supplémentaires: des mobilisations ou des manipulations, si les exercices effectués par le patient ne sont pas suffisantes.
Il est important de définir un programme thérapeutique personnalisé, car il peut y avoir d’importantes différences entre les patients souffrant du même syndrome.
Certaines personnes peuvent ressentir de la douleur ou une gêne en prenant les postures debout, tandis que d’autres peuvent avoir des difficultés à rester dans certaines positions pendant un long moment.

Beaucoup de patients et de thérapeutes, quand ils entendent parler de la méthode McKenzie, pensent toujours au mouvement d’extension pour le dos et le cou, mais ce n’est pas comme cela car on doit souvent effectuer des rotations, des flexions latérales ou des mouvements combinés.
L’évaluation est nécessaire afin de comprendre le type de mal au dos, quels mouvements peuvent réduire l’intensité des symptômes et ceux qui peuvent les augmenter.

About admin

Laisser un commentaire