Home / Remèdes naturels / Symptômes et traitements de l’hyperthyroïdie chez les femmes

Symptômes et traitements de l’hyperthyroïdie chez les femmes

 

L’hyperthyroïdie est une maladie commune qui affecte le système métabolique. Elle se  caractérise par une production anormale de l’hormone thyroïdienne, ce qui entraîne un grand nombre de conséquences sur notre organisme. Certains changements peuvent être très graves ; tout dépend du niveau de la perturbation de notre glande endocrine. Pour ce qui est des femmes, l’incidence de cette maladie est bien plus élevée. En effet, il ne faut pas oublier qu’elles subissent constamment des changements hormonaux tout au long de leur vie.

C’est pour cette raison que nous souhaitons vous informer un peu plus sur ce problème. De cette manière, vous serez plus attentive aux symptômes. Et si vous en souffrez déjà, nous vous donnerons quelques conseils alimentaires qui pourront vous aider.

Les symptômes de l’hyperthyroïdie chez les femmes

  • Un gonflement du cou : sûrement le symptôme le plus évident
  • Nous commençons à nous sentir affamée
  • Une perte de cheveux
  • De petites sautes d’humeur
  • Une perturbation menstruelle : retard ou règles qui durent plus longtemps
  • Une faiblesse dans les muscles
  • Un problème de sommeil
  • Une diarrhée
  • Nous notons une certaine difficulté à respirer
  • Nous nous sentons plus nerveuse, hyperactive
  • Nous notons une sensibilité à la chaleur très marqué
  • Une possible infertilité
  • Un tremblement des mains
  • Une envie constante d’uriner
  • Nous transpirons plus que d’habitude
  • Une tachycardie

Attention : il ne faut pas nécessairement souffrir de tous ces symptômes pour que l’hyperthyroïdie soit diagnostiquée dans notre organisme. En effet, chaque personne est différente. Nous connaissons toutes notre corps pour savoir quand quelque chose ne va pas. À nous donc d’être vigilantes et à l’écoute.

Le traitement de l’hyperthyroïdie chez les femmes

Ce sera sans aucun doute notre médecin qui diagnostiquera si l’on souffre d’hyperthyroïdie ou non, après quelques analyses bien évidemment. L’examen le plus courant est une simple prise de sang pour analyser notre TSH : l’hormone stimulant la thyroïde. Ce test nous dira si nous sommes au stade initial de la maladie, ou bien si celle-ci est plus avancée. Il faut aussi savoir que la médecine est aujourd’hui très avancée. En plus des médicaments appropriés, il existe la possibilité d’une intervention chirurgicale pour résoudre le problème de notre glande thyroïde.

L’alimentation idéale pour l’hyperthyroïdie chez les femmes

D’après plusieurs études cliniques et nutritionnelles, il existe plusieurs aliments et diverses plantes parfaitement adaptés au traitement de l’hyperthyroïdie. Nous allons vous les présenter :

Les plantes de la famille des crucifères

Ces aliments ont une teneur élevée en acide chlorogénique et caféique. Ils empêchent donc l’absorption de l’iode, un facteur déclencheur de la maladie de l’hyperthyroïdie. Où en trouve-t-on ? Dans le chou, le radis, le choux de Bruxelles, le chou-fleur, les brocolis, etc. Essayez de faire beaucoup de salades avec ces légumes. Surtout, n’oubliez pas d’inclure le radis. Plusieurs études ont démontré qu’il régule la production excessive d’hormones qui provoquent l’hyperthyroïdie.

Les légumes

D’après les nutritionnistes, il est essentiel de consommer les produits suivants lorsque l’on souffre d’hyperthyroïdie : lentilles, pois chiches, soja, fèves de soja (haricots), etc.

Les graines et les fruits secs recommandés

Il serait excellent d’introduire dans votre alimentation les cacahouètes, le millet, les graines de lin et les pignons. En effet, tous ces aliments inhibent la production de la thyroxine.

Les fruits et les aliments crus

Selon la médecine traditionnelle chinoise, il est dit que les aliments crus sont rafraîchissants et contiennent plus de nutriments. En effet, ils ont tendance à calmer notre thyroïde. C’est pour cela que nous vous recommandons d’ajouter à vos salades des poivrons crus, des carottes crues, des épinards crus, des betteraves, du choux, etc.

Les plantes recommandées pour l’hyperthyroïdie

Le Lycope d’Europe (Lycopus europaeus) est idéal pour stopper l’action de l’iode sur la thyroïde. Nous pouvons consommer cette plante grâce à une infusion, comme le thé par exemple. Elle est aussi vendue chez les herboristes sous forme liquide. Nous recommandons 30 gouttes par jour.

La mélisse est encore plus efficace lorsqu’elle est mélangée avec de la menthe. Vous pouvez en boire trois tasses par jour.

Les aliments interdits pour l’hyperthyroïdie

  • Les algues et les mollusques, car ils ont beaucoup d’iode.
  • Le sel iodé.
  • L’ail, l’avoine, les noix de cajou, les amandes, les pistaches.
  • La cannelle, le café et toutes les épices chaudes.

About admin

Laisser un commentaire