Home / Etirements / 27 photo : Étirez vos articulations et vos muscles

 

9

Les techniques de méditation

  1. Pratiquez la méditation intérieure. En plus des exercices physiques d’assouplissement, vous devrez aussi pratiquer des exercices de réflexion intérieure. En fait, le monde extérieur et le monde intérieur sont profondément liés. De plus, vous ne pouvez accéder à votre corps interne qu’à travers la prise de conscience.

    • La méditation intérieure signifie que vous portez votre attention et vous ressentez l’énergie dégagée par votre corps.
    • Ainsi, vous arriverez à relâcher vos muscles et à prendre conscience des parties tendues de votre corps, que vous ignoriez auparavant.
    • Essayez de porter votre attention sur vos épaules ou sur vos mains et restez ainsi pendant un certain temps. De là, essayez de vous concentrer sur d’autres parties de votre corps, puis sur l’ensemble de votre corps. Et à présent, êtes-vous plus détendu ?
    • Vous pouvez être plus précis si vous le souhaitez. Par exemple, si vos jambes ne sont pas très souples, vous pouvez concentrer votre attention sur l’énergie interne de vos jambes pendant un certain temps.
    • Il ne s’agit pas de refuser ou d’accepter quoi que ce soit. Faites l’essai. Pour plus de détails, lisez cet article sur la méditation.
      Image intitulée Become Flexible Step 28
      1

Conseils

  • Avant l’exercice, essayez également de faire du jogging, de la marche ou même d’améliorer votre circulation sanguine.
  • Pendant vos exercices, évitez de rebondir. Cela mettra sous tension vos articulations et vos muscles et créera des déchirures microscopiques dans les fibres musculaires. Étirez-vous lentement et harmonieusement autant que possible. Veillez à faire des mouvements fluides. De même, efforcez-vous de conserver vos jambes et votre dos droits pour mieux vous détendre.
  • Soyez à l’aise. Les exercices d’étirement visent à augmenter progressivement votre endurance et votre souplesse et non à déchirer vos muscles ou créer d’horribles douleurs.
  • Veillez à vous étirer tous les jours et n’abandonnez pas ! Par exemple, cherchez une personne admirable, qui a réussi à améliorer sa souplesse auparavant. Si vous pouvez, demandez-lui des conseils. Cela vous aidera à progresser. Échauffez-vous toujours avant de commencer vos exercices.
  • Il faut du temps pour devenir souple. Soyez patient, car les améliorations ne seront pas immédiates. Au bout d’une semaine, vous verrez de petites différences notables et après un mois, vous vous sentirez nettement mieux. Finalement, un beau jour, vous vous rendrez compte que votre souplesse est devenue naturelle. Continuez vos efforts !
  • Commencez par vous exercer pendant 10 à 15 minutes par jour. Pour obtenir un meilleur résultat, augmentez cette durée jusqu’à 30 minutes. Entrainez-vous régulièrement.
  • Pensez à faire vos exercices dans une salle bien chauffée. Mettez le chauffage en route si la pièce est froide. Vous pourrez également échauffer vos muscles. Avant de commencer vos étirements, placez un coussin chauffant pendant dix minutes, sur la partie de votre corps que vous allez exercer. N’oubliez pas de refroidir cette partie avec de la glace par la suite.
  • Si vous avez du mal à toucher vos orteils, vous pouvez vous contenter de faire vos mouvements sans trop forcer, en évitant de plier les genoux et en tenant la position un peu plus longtemps chaque jour. Probablement, vous obtiendrez des améliorations.
  • N’abandonnez jamais ! L’acquisition de la souplesse demande du temps. Par conséquent, faites régulièrement de la gymnastique, étirez-vous le matin, le soir et pendant la journée. Des exercices fréquents donneront de meilleurs résultats. Cette méthode vise à aller de plus en plus loin. Donc, chaque fois que vous vous étirez, essayez progressivement de vous surpasser.
  • Les cours de gymnastique peuvent vous aider à établir une routine qui vous permettra de vous améliorer plus facilement. Les cours de danse seraient peut-être mieux, parce qu’ils permettent de s’étirer tout le temps. Bien sûr, la danse vous rend souple, mais vous ne ferez pas le grand écart continuellement

Avertissements

  • Arrêtez vos exercices si vous ressentez des douleurs graves. Vous risquez de déchirer l’un de vos muscles.
  • N’oubliez jamais de vous échauffer, sinon vous pouvez vous faire mal.
  • Pour éviter les accidents, ne tentez jamais de faire un mouvement que vous ne comprenez pas complètement ou qui nécessite la participation d’un observateur.
  • Si vous faites ces exercices, il est recommandé d’éviter de fumer. Le tabagisme peut causer de sérieux problèmes corporels, qui pourraient s’aggraver à la suite d’exercices physiques.
  • En fonction de vos exercices, si vous exagérez certains mouvements, vous risquerez de rompre vos os ou de subir des entorses graves.
  • L’exagération d’un exercice est souvent révélée par l’apparition d’une douleur corporelle. Dans ce cas, vous devrez ralentir et user de moins de force.
  • Si vous êtes en période de convalescence, il sera préférable de consulter un thérapeute ou un entraineur pour vérifier que vous faire les choses au mieux.
  • Soyez extrêmement vigilant si vous créez vos propres exercices d’étirement. Ces exercices pourraient être très dangereux, si vous n’avez pas les connaissances nécessaires !
  • Parlez à votre médecin, si une fatigue, une faiblesse musculaire ou une blessure vous empêchent de vous exercer. N’attendez pas que ces symptômes disparaissent d’eux-mêmes.
  • Ne faites pas d’étirements si vous souffrez d’une carence en calcium. En effet, vous risquerez d’endommager vos os très facilement.

About admin