Arthrite au cou : Vivez-vous avec une arthrite au cou? Dans l’affirmative, voici quelques conseils de style de vie qui pourraient s’avérer utiles pour prévenir et / ou gérer la douleur.

La plupart des conseils sont liés au mouvement de votre corps, mais certaines informations relatives au sommeil sont également incluses.

1 Augmentez votre amplitude de mouvement

Arthrite au cou
Arthrite au cou

John Freeman / Getty Images

L’augmentation de l’amplitude de mouvement du cou est de loin la stratégie la plus importante pour réduire la douleur, la raideur et l’invalidité associées à votre arthrite.

La bonne nouvelle est que vous n’avez pas à faire d’exercice intense – souvent, un mouvement très simple donnera de bons résultats.

Cela dit, vous devriez demander un programme d’exercice à votre médecin ou votre physiothérapeute, car l’arthrite de chaque personne est unique.

Déterminer exactement quels exercices faire, combien de fois les faire et le niveau d’intensité avec lequel les faire est mieux est fait en partenariat avec un professionnel de la santé qui vous a évalué.

Et parce que ces professionnels de la santé comprennent également le processus de la maladie arthritique, ils peuvent surveiller efficacement vos progrès et répondre avec précision à toutes vos questions.

2 Développer la force

Arthrite Cou Exercices
Arthrite Cou Exercices

Images de héros / Getty Image

S’assurer que les muscles de votre cou sont beaux et forts (avec de l’exercice) est une autre stratégie importante pour gérer les symptômes courants, tels que la douleur et la raideur.

Des muscles forts maintiennent votre cou et le maintiennent dans un bon alignement. Sans cela, vous pourriez soumettre votre cou à une compression ou une pression inutile, ce qui aggrave généralement les symptômes.

Des exercices de renforcement du cou peuvent également vous aider à mieux gérer l’évolution de la maladie

Hagit Rajter, kinésithérapeute au Joint Mobility Center de l’Hôpital de chirurgie spéciale de New York, recommande de cibler les muscles situés à l’arrière du crâne pour renforcer.

En particulier, dit-elle, la rétraction cervicale est un mouvement très bénéfique. Rajter recommande également l’exercice isométrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here