ARTHROSE DE HANCHE, VÉLO ET PISCINE POUR VOTRE AUTORÉÉDUCATION

Votre médecin vous a diagnostiqué une arthrose de hanche. À juste titre, il vous a prescrit un peu de kinésithérapie pour améliorer le fonctionnement de votre articulation. N’hésitez pas à compléter par de l’autorééducation à vélo et en piscine.

Par le docteur Stéphane CASCUA médecin du sport

Illustrations Mathieu Pinet

L’arthrose, c’est l’usure du cartilage, la substance lisse et nacrée recouvrant les os au niveau des articulations. Lorsque la surface devient irrégulière, les gestes sont douloureux et limités. Puisque le cartilage ne cicatrice pas, il faut l’entretenir le peu qui reste et compenser son insuffisance ! Il est indispensable de préserver le fonctionnement de l’articulation. Il est nécessaire  de travailler les  muscles qui l’entourent ; ils doivent rester forts, endurants et coordonnés pour mieux guider le déplacement des os. Il est tout aussi crucial de conserver l’amplitude du mouvement car la hanche se mobilise vraiment dans les 3 dimensions ;  le fémur se termine par une sphère qui s’emboite dans un trou creusé dans l’os du bassin.

Vélo et Brasse : avancez sans contraintes

Avant même d’envisager des exercices spécifiques, sachez que pédaler et nager constituent  des activités idéales dans cette indication. Elles sont la base de votre auto-rééducation. La hanche est mobilisée sans être comprimée par le poids du corps et sur de grande amplitude. Le cartilage est poli et lissé sur toute sa surface.

À vélo, moulinez à 80 ou 100 tours par minute sur de faible résistance. De temps à autres, passez en danseuse en mettant plus de braquet. Au cours de cet exercice, vous renforcez vos fessiers sans écraser votre hanche. C’est excellent ! (voir encadré : PAUWELS VOUS ÉCRASE LA HANCHE). Sur vélo d’appartement notamment,  lâchez le cintre et redressez votre buste. En quittant la position fléchie, vous travaillez l’extension complète de votre articulation. En pratique, pédalez une à deux fois par semaine au moins 30 minutes. Commencez par un échauffement de 10 minutes et terminez par un retour au calme de 5 minutes. Intégrez 2 fois 2 minutes en danseuses et 2 fois 2 minutes, redressé, buste bien droit.

En brasse, pensez à effectuer le mouvement complet. Fermez bien les jambes et surtout ouvrez-les.  Au début cet écartement peut se montrer quelques peu douloureux. Insistez un peu ! Cette souplesse se révèle bien utile, particulièrement pour préserver une sexualité épanouie. En pratique, nagez la brasse 1 à 2 fois par semaine pendant 30 minutes. À l’issue des 10 minutes de dérouillage, essayez de gagner en amplitude et tenter d’atteindre  un geste complet. Vous consacrerez votre retour au calme aux exercices d’aquagym spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *