Home / Kinesitherapie / ARTHROSE DE HANCHE, VÉLO ET PISCINE POUR VOTRE AUTORÉÉDUCATION

ARTHROSE DE HANCHE, VÉLO ET PISCINE POUR VOTRE AUTORÉÉDUCATION

PAUWELS VOUS ÉCRASE LA HANCHE

Vous pensez qu’en marchant, votre hanche subit l’impact du poids de votre corps ! En fait, le Docteur PAUWELS a démontré qu’elle était 4 fois plus écrasée.

Quand vous êtes en appui sur une seule jambe, le bassin est en déséquilibre du côté du membre suspendu. Pour éviter sa bascule, le moyen fessier, le muscle rejoignant la périphérie du bassin et du fémur, doit tirer pour compenser.  Il bénéficie d’un bras de levier 3 fois plus faible que le poids. Pour stabiliser votre buste, il doit tracter 3 fois le poids ! Conclusion : la hanche subit la pression du corps et celle exercée par le moyen fessier, soit 4 fois votre poids.

1 Articulation de la hanche, axe de rotation de la bascule et compression globale (4 fois le poids du corps)

2 Centre de gravité du corps et action du poids.

3 Muscle «moyen fessier»  et force de traction stabilisatrice (3 fois le poids du corps)

Bien évidemment, ces contraintes se majorent considérablement lorsque les activités incluent des bondissements et des déséquilibres augmentant l’impact et le bras de levier du buste : 6 fois le poids de corps pour un footing à 12 km/h et 15 fois lors de sauts au volley !

Vous connaissiez l’utilité des sports où le poids du corps est porté. Vous comprenez désormais l’intérêt des activités au cours desquelles le bassin est en équilibre.  C’est le cas à vélo puisque les fesses sont posées sur la selle. Dans une moindre mesure, c’est vrai en « danseuse » car les 2 pieds sont en appuis mais aussi en aquagym car le corps est stabilisé par les pressions latérales de l’eau.

About admin

Laisser un commentaire