Carré des lombes : anatomie et exercices pour le renforcer et l’étirer

Le muscle carré des lombes appartient au groupe des muscles de l’abdomen. Il permet de relier le buste au bassin par l’arrière. Se situant près de la région lombaire, le carré des lombes peut être responsable de certaines douleurs au bas du dos. Il est donc important d’en comprendre son anatomie pour mieux le renforcer et minimiser les risques de blessures et d’inconfort.

Anatomie du muscle carré des lombes

Aplati, quadrilatère et périphérique, le carré des lombes relie les dernières côtes au bassin (entre la 12ème côte et la crête iliaque) en passant sur les extrémités des vertèbres lombales. Entouré par une membrane fibreuse très puissante, il sert de hauban frontal au rachis lombaire. 

Recouvert en dedans par le grand psoas, ses bords latéraux sont en rapport avec le muscle transverse de l’abdomen.

Le muscle carré des lombes est constitué de 3 faisceaux. D’avant en arrière, nous avons le faisceau costo-transversaire, le faisceau ilio-transversaire et le faisceau ilio-costal.

Origine

  • Faisceau costo-transversaire : Le bord inférieur de la dernière côte (la 12ème).
  • Faisceau ilio-transversaire : Sur le bassin, au niveau de la partie postérieure de la crête iliaque.
  • Faisceau ilio-costal : Sur le bassin, au niveau de la partie postérieure de la crête iliaque.

Aspect : Plat et quadrilatère, plus large en bas qu’en haut.

Terminaison

  • Faisceau costo-transversaire : Sur les vertèbres lombales, L1 à L5, sur l’apex des processus transverses.
  • Faisceau ilio-transversaire : Sur les vertèbres lombales, L1 à L5, sur l’apex des processus transverses.
  • Faisceau ilio-costal : Sur la dernière côte (la 12ème).

Innervation : Par le 12ème nerf intercostal et les branches antérieures des nerfs lombaux.

Fonction

Si le point fixe est haut, le muscle carré des lombes est élévateur de l’hémibassin. Il participe donc à l’élévation du bassin lors de la marche.

En cas de point fixe bas, il permet l’inclinaison latérale et devient abaisseur de la douzième côte. Il joue un rôle dans la flexion du tronc ainsi que dans l’expiration forcée en déplaçant la dernière côte vers le bas.

Sa fonction principale est d’ancrer la colonne vertébrale puisque le carré des lombes permet une inclinaison de la colonne vertébrale, du thorax, et du bassin du côté de la contraction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *