Comment aider son enfant à rester en forme s’il n’est pas sportif

En insistant sur l’importance de bouger pour être bien dans son corps et dans sa tête, les parents peuvent encourager leurs enfants à pratiquer une activité physique.

Tout comme les adultes, certains enfants n’aiment pas beaucoup le sport. Dans ce cas, quelle est la solution pour les encourager à bouger, se dépenser, et rester en forme ? D’après la médecin et nutritionniste américaine Fatima Cody Stanford, interrogée par le site du Time, l’essentiel est de modifier notre conception de l’activité physique. Souvent, on associe le sport à la perte de poids. Le message à faire passer aux enfants est, au contraire, que l’exercice nous permet d’améliorer notre hygiène et qualité de vie, notre longévité et notre bien-être.

De nombreuses recherches scientifiques insistent sur ce principe : les personnes actives courent moins de risques de souffrir de maladies chroniques et de dépression, et leur cerveau est bien stimulé. Pour arriver à ce résultat, il est donc essentiel d’insister sur la pratique physique dès le plus jeune âge de l’enfant, rappelle la spécialiste.

A chaque phase, ses techniques

  • Quand l’enfant est âgé de 6-7 ans, vous pouvez commencer par lui demander quelles sont les activités physiques qu’il préfère. Chaque enfant sait ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas. « Ce que vous appréciez, c’est ce que vous allez faire le mieux », indique Fatima Cody Stanford. Les parents peuvent également donner le bon exemple en intégrant eux-mêmes des activités qui les motivent dans leur routine quotidienne.
  • Vers 10-11 ans, en pleine préadolescence, la conscience du corps permet aux jeunes de réaliser qu’ils sont plus ou moins prédisposés à certains sports. A cet âge, l’essentiel est de les encourager à poursuivre les activités qu’ils apprécient. On peut également leur rappeler que le but d’une pratique physique n’est pas forcément la compétition, mais surtout de faire du bien au corps et à la tête.
  • Quand le jeune arrive à l’adolescence, vers 15 ans, ses centres d’intérêt commencent à évoluer. C’est le bon moment pour l’aider à développer des habitudes qu’il gardera toute sa vie. Proposez-lui de rejoindre un club en dehors de l’école, de pratiquer une activité au sein d’une ligue ou d’un groupe et de leur montrer que l’exercice physique peut être fractionné en plusieurs moments dans la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *