Comment dissoudre des cristaux d’acide urique

Si vous avez souffert subitement de douleurs intenses aux articulations et subissez un inconfort persistant, vous êtes probablement atteint par un type d’arthrite que l’on appelle la goutte. Un taux d’acide urique élevé dans le sang peut être à l’origine de cette maladie métabolique. L’acide urique, qui est un composé cristallin, est filtré par les reins et expulsé du corps avec l’urine. Si le taux d’acide urique sanguin passe un certain seuil, des cristaux relativement gros peuvent se former et provoquer la goutte. C’est pourquoi il est important d’abaisser ce taux et de dissoudre les cristaux qui peuvent se former. Vous pouvez obtenir ce résultat en prenant des médicaments, en changeant de régime alimentaire ou en faisant régulièrement des exercices physiques. Avant de prendre des médicaments (sans ordonnance) ou d’appliquer un nouveau régime alimentaire, parlez-en à votre médecin.

 

Partie 1

Prendre des médicaments

  1. Connaissez les facteurs de risques pour la goutte. Si vous souffrez de cette maladie, qui est un type d’arthrite due à un taux sanguin d’acide urique trop élevé, des cristaux se forment dans les fluides qu’il y a autour des articulations. Bien que les hommes âgés soient plus susceptibles que les autres d’être touchés par la goutte, cette maladie peut affecter n’importe qui. Personne ne sait vraiment ce qui génère la goutte, mais certains facteurs de risques ont été identifiés comme un régime riche en viandes ou en fruits de mer et l’obésité, ainsi que des maladies chroniques comme l’hypertension et le diabète ou bien certains médicaments. Ceux qui ont des antécédents familiaux en ce qui concerne la goutte sont aussi plus susceptibles que les autres d’être touchés par la maladie [1].

    • La goutte cause des inflammations et des douleurs vives au niveau des articulations qui se produisent souvent la nuit et qui sont souvent localisées au niveau du gros ou du grand orteil, avec des rougeurs, des gonflements et des sensations de chaleur. Après une crise, l’inconfort persiste pendant des jours ou même des semaines et peut même se développer en une goutte chronique qui affecte les capacités à se déplacer.
     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *