De même qu’on s’échauffe avant de se lancer, il est indispensable de bien s’étirer immédiatement après la compétition ou l’entraînement. Quel(s) que soi(en)t le(s) groupe(s) musculaire(s) sollicité(s) durant l’effort, on n’en oublie aucun : bras, jambes, dos… La séance doit bien durer une dizaine de minutes et en aucun cas être bâclée ou expédiée. Et plutôt que de stopper net un match de foot ou une course, on continue de trottiner (ou de pédaler) à faible allure pendant 10 à 20 minutes, afin de décrasser l’organisme et détendre les muscles. Quelle que soit l’activité d’endurance choisie, on peut l’effectuer en plein air ou en salle, sur vélo, rameur ou tapis. C’est ce qu’on appelle la récupération active.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here