Douleur aux nerf du pied : Pathologies nerveuses qui provoquent des douleurs aux pieds

 

Pathologies nerveuses qui provoquent des douleurs aux pieds

  1. Névrome de Morton: le névrome de Morton est un épaississement bénin du nerf qui passe entre le troisième et quatrième orteil.

Les symptômes sont des brûlures ou des douleurs lancinantes entre le troisième et quatrième orteil qui s’aggravent en marchant, en particulier sur la pointe des pieds.
On ressent une gêne en continu pendant 24 heures par jour.

 

Un autre symptôme fréquent est une sensation de compression sous les orteils, comme si une chaussette y était coincée en dessous ou comme s’il y avait un petit caillou dans la chaussure.
Le névrome de Morton survient le plus souvent chez les femmes, probablement à cause des chaussures serrées ou des talons hauts qu’elles portent.
L’IRM (Imagerie par résonance magnétique) est l’examen le plus approprié pour le névrome de Morton, car il peut indiquer l’emplacement exact ainsi que la taille.
Pour le diagnostic différentiel, le médecin doit exclure la métatarsalgie.
Le traitement consiste en :

  • Modification des chaussures,
  • Utilisation de semelles plantaires orthopédiques
  • Piqûres de cortisone pour réduire l’inflammation du nerf

La kinésithérapie avec les ondes de choc, la técar thérapie ou la thérapie Laser ne sont pas préconisées pour cette pathologie car elles ne peuvent pas réduire la dimension de cette néoformation.

Si tous ces remèdes ne suffisent pas, le chirurgien orthopédiste peut recommander une chirurgie pour enlever le névrome de Morton, qui est réalisée en orthopédie avec une anesthésie locale.
En ce qui concerne le post-opératoire, il est possible de remarcher le jour même de l’intervention chirurgicale avec une chaussure spéciale, il reste juste une cicatrice d’environ 1 cm entre les deux orteils, au dessus des têtes des métatarsiens.
Aujourd’hui, il existe des techniques endoscopiques qui permettent d’enlever le neurinome avec deux petits trous au lieu de l’incision.
La convalescence est de deux ou trois jours au plus, la charge sur le pied est autorisée quand l’effet de l’anesthésie se termine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *