FROTTEMENT DES TENDONS DE L’ÉPAULE LORSQUE LE BRAS EST PERPENDICULAIRE AU BUSTE.

SantéSportMagazine 21 - Epaules, 3 exos classiques à éviter2 - illustration Mathieu Pinet

SantéSportMagazine 21 - Epaules, 3 exos classiques à évite2A - illustration Mathieu PinetSantéSportMagazine 21 - Epaules, 3 exos classiques à éviter2B - illustration Mathieu Pinet

ÉLÉVATION LATÉRALE : NE MONTEZ PAS TROP HAUT !

Là encore, lorsque vous montez les bras de chaque côté, à l’approche de 90 degrés, vous favorisez le frottement des tendons enveloppant la tête humérale sur la voûte osseuse de l’omoplate. Le muscle travaillé lors de cet exercice, le deltoïde, a plutôt tendance à tracter l’humérus vers le haut et peut aggraver le phénomène. Pour effectuer ce mouvement sans risque, arrêtez-vous à 70 degrés d’élévation latérale. Ne montez pas les bras dans le plan du buste mais légèrement en avant. À ce niveau, le cintre osseux de l’omoplate disparaît pour laisser place à un ligament. Au cours de l’évolution, au stade où l’épaule a gagné en mobilité, il est hautement probable que ce secteur de mobilité ait été utilisé par nos ancêtres pour se suspendre de branche en branche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here