Gonflements des chevilles et des pieds : causes et prévention

Les gonflements des chevilles et des pieds sont très fréquents mais ne représentent pas toujours un motif d’inquiétude, surtout après une longue marche à pied. Mais si l’inflammation dure longtemps et s’accompagne de certains symptômes, alors elle pourrait signaler un grave problème de santé. Nous vous présentons donc quelques causes qui pourraient provoquer cette inflammation, ainsi que les moyens de la prévenir.

 

Des complications durant la grossesse

Il est normal d’avoir les pieds et les chevilles gonflés durant la période de grossesse. Néanmoins, il faut savoir qu’une inflamation excessive et répétitive pourrait cacher un problème de pré-éclampsie, une grave infection durant laquelle la pression artérielle et la protéine dans l’urine se développent à partir de la 20ème semaine de grossesse. Elle se traduit par une inflammation sévère accompagnée d’autres symptômes comme une douleur abdominale, des maux de tête, une diminution de l’urine, des nausées et des vomissements, ainsi que des changements au niveau de la vision. Il est nécessaire dans ce cas de faire appel à un médecin au plus vite.

Une lésion du pied ou de la cheville

Lésion

Une simple lésion au niveau du pied pourrait donner lieu à un gonflement. La plus fréquente est l’entorse de la cheville, qui arrive lorsque les ligaments qui tiennent la cheville sont plus étirés que d’habitude. Afin de réduire cette inflammation, il est nécessaire d’arrêter de marcher et de se reposer un peu, utiliser des poches de glace, envelopper les pieds et les chevilles avec une compresse et surélever le pied sur un tabouret ou un coussin. Si l’inflammation persiste, consultez un médecin

Un lymphœdème

Il s’agit d’une accumulation du liquide lymphatique dans les tissus, qui peut se développer à cause de l’absence ou d’un défaut des vaisseaux lymphatiques, ou après une ablation des ganglions lymphatiques. La lymphe est un liquide riche en protéines qui  circule le long d’un large réseau de vaisseaux et de capillaires. Elle se filtre à travers les ganglions lymphatiques qui attrapent et détruisent les substances non désirées, à l’image des bactéries.

Lorsqu’un problème survient avec les vaisseaux ou les ganglions lymphatiques, le mouvement du fluide pourrait être bloqué. Si elle n’est pas traitée, l’accumulation de la lymphe pourrait avoir un mauvais impact sur la cicatrisation des blessure, et donc provoquer des infections ou d’autres malformations. Le lymphœdème est assez fréquent après une radiothérapie ou une ablation des ganglions lymphatiques chez les personnes qui souffrent d’un cancer.

Une insuffisance veineuse

pied

L’inflammation au niveau des chevilles et des pieds est souvent un symptôme précoce de l’insuffisance veineuse, une infection dans laquelle le sang circule vers le haut d’une façon inadéquate vers les veines des jambes jusqu’au cœur. Normalement, les veines maintiennent le sang qui circule vers le haut à l’aide des valves d’une voie.

Lorsque ces valves sont abîmées ou affaiblies, le sang qui est filtré vers le bas par les vaisseaux et le fluide est retenu dans le tissou mou des extrêmités inférieures, surtout au niveau des pieds et des chevilles. L’insuffisance veineuse chronique peut entraîner des changements au niveau de la peau, des ulcères cutanés et des infections. Il est important de consulter un médecin si vous présentez ces symptômes.

Une infection

Des gonflements des chevilles et des pieds pourraient être un signe d’infection. Il faut savoir que les personnes souffrant de neuropathie diabétique ou d’autres maladies des nerfs et des pieds sont plus susceptibles d’être touchées par ces inflammations. Si vous avez du diabète, il est important de vérifier vos pieds quotidiennement afin de voir s’ils ne portent pas d’ampoules ou de plaies, car ce mal de nerf pourrait diminuer la sensation de douleur et ainsi aggraver des problèmes simples. Il faudrait alors consulter votre médecin le plus tôt possible.

Des caillots de sang

Les caillots de sang qui se forment dans les veines des jambes peuvent stopper le flux de la circulation sanguine entre les jambes et le cœur et causer ainsi une inflammation au niveau des pieds et des chevilles. Les caillots sanguins peuvent être superficiels (ils se produisent dans les veines juste sous la peau) ou profonds (connus comme thrombose veineuse profonde).

Les caillots profonds peuvent bloquer une ou même plusieurs veines principales des jambes. Ces caillots peuvent même devenir mortels s’il atteignent le cœur ou les poumons. Il est donc recommandé d’aller voir un médecin en toute urgence si vous avez une inflammation à la jambe accompagnée d’une douleur, d’une forte fièvre et d’un possible changement de couleur au niveau de la jambe affectée. Un traitement à base de anticoagulants pourrait être nécessaire.

Le cœur, le foie, ou une maladie du rein

Les gonflements des chevilles pourraient parfois indiquer un problème cardiaque, de rein ou de foie. Les chevilles qui enflent pendant la nuit pourraient signaler une rétention de sel et d’eau à cause d’une insuffisance cardiaque. Une maladie des reins pourrait également causer une inflammation au niveau des chevilles et des pieds, car lorsque les reins fonctionnent mal, le liquide peut s’accumuler dans certaines parties du corps. Une maladie hépathique pourrait affecter  la production d’une protéine appelée albumine, qui empêche le sang de s’échapper des vaisseaux sanguins vers les tissus environnants.

La production inadéquate d’albumine pourrait conduire à une perte de liquide : il y aurait donc plus de liquide au niveau des pieds et des chevilles, mais aussi au niveau de l’abdomen et des poumons. Dans le cas d’une inflammation accompagnée d’autres symptômes comme la fatigue, une perte d’appétit ou une augmentation du poids, ou encore des difficultés à respirer, consultez alors un médecin en urgence.

Les effets secondaires d’un médicament

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer ce genre d’inflammation à cause de leurs effets secondaires. Il est donc impératif de prendre l’avis d’un medecin si vous suspectez que tel ou tel médicament que vous consommez pourrait produire cet effet. Même si parfois l’utilité d’un médicament pourrait prendre l’avantage, il est important de confirmer si ce dernier n’a pas de graves conséquences sur votre santé, ce qui vous obligerait à le changer ou à le supprimer de votre traitement.

About admin

Laisser un commentaire