Jambes lourdes : Automassages ciblés

Vous pouvez soulager la sensation de jambes lourdes grâce à la pratique de l’automassage ciblé. Munissez-vous d’une huile de massage décontractante ou d’un gel frais et appliquez les conseils d’Isabelle Trombert-Gimeno, praticienne certifiée en massage de bien-être et somatothérapeute.

Annabelle Iglesias
Créé en octobre 2016

 

Les bienfaits du massage des jambes

Le massage des jambes va stimuler la circulation des fluides du corps en faisant remonter le sang stagnant dans les veines vers l’abdomen et en chassant l’excès d’eau. Il permet également de détendre les muscles. Sous l’effet du massage, le muscle se chauffe et les fibres qui étaient restées contractées après un effort se relâchent.  « Cette double action permet également de moins souffrir de courbature« , indique Isabelle Trombert-Gimeno.

contreindications-automassage-jambes_resize_diapo_w

Les contre-indications au massage des jambes

Les contre-indications au massage des jambes sont la phlébite et les blessures telles que les entorses, les déchirures musculaires, les fractures, les arrachements des ligaments, les ecchymoses, les plaies et les varices douloureuses. Evitez de le pratiquer aussi après une opération chirurgicale.

Aussi, si vous observez que vos jambes sont chaudes et gonflées, consultez un médecin avant de procéder à tout massage, avertit notre expert. Il pourrait s’agir d’une phlébite et non de jambes lourdes !

automassage-pied2_resize_diapo_w

Automassage des pieds et des orteils

Commencez par pétrir la voûte plantaire avec la paume de la main. Ce geste va permettre de relancer la circulation.

Passez ensuite à la détente des métatarses (longs os qui se situent juste après les phalanges des orteils, dans le creux du pied). Posez vos deux pouces à plat sous le pied, à l’arrière des orteils et pétrissez la peau comme si vous vouliez séparer  les métatarses.

Placez vos mains de chaque côté du pied puis frictionnez vigoureusement en faisant des mouvements de va-et-vient et de haut en bas.

automassage-cheville_resize_diapo_w

Automassage de la cheville

Prenez votre pied dans vos mains et faites-le tourner lentement autour de son axe en relâchant l’articulation.

Testez la flexibilité de votre cheville en étirant  le pied (avec vos mains) de droite à gauche et d’avant en arrière.

Du bout des doigts, faites des mouvements circulaires tout autour de la cheville. Cela va permettre de chasser « les toxines nichées dans les interstices articulaires de la cheville« , explique la somatothérapeute.

automassage-tibia_resize_diapo_w

Automassage du tibia

Placez vos index et majeurs de chaque côté du tibia puis remontez lentement en appuyant légèrement. N’appuyez pas trop fort car certaines zones peuvent être douloureuses. Ces douleurs « indiquent la présence d’adhérences de tissus et des troubles énergétiques qui y sont liés« .

Avec le bout des doigts, faites de petits mouvements circulaires le long du tibia en descendant jusqu’au pied.

automassage-mollet2_resize_diapo_w

Automassage du mollet

Asseyez-vous, repliez une jambe. Votre mollet doit être totalement relâché. Pétrissez-le à pleine main, insistez sur les côtés, « comme si vous cherchiez à le détacher de l’os« .

En position allongée, levez une jambe puis posez vos index et majeurs joints sur l’arrière de la cheville. Remontez lentement jusqu’au milieu du mollet en appuyant en profondeur. Ce massage stimule le retour veineux juste en dessous des muscles jumeaux extérieur et intérieur.

automassage-genou2_resize_diapo_w

Automassage du genou

En position allongée, repliez une jambe. Levez la deuxième et posez vos mains de chaque côté du genou. Du bout des doigts, pétrissez le creux poplité (l’arrière du genou).

Pour détendre la rotule, placez vos mains de chaque côté du genou. Avec vos pouces, effectuez de petits cercles tout autour de la rotule.

automassage-cuisse_resize_diapo_w

 

Automassage de la cuisse

Le poing fermé, frottez vigoureusement la partie latérale de la cuisse. Sachez que ce geste peut s’avérer douloureux s’il existe « des adhérences des tissus ou de stases physiologiques et énergétiques« .

automassage-aine_resize_diapo_w

Automassage de l’aine

Le poing fermé, frictionnez les attaches des muscles de l’aine. Insistez sur l’attache du muscle sartorius (couturier). Après chaque friction, exercez une compression toujours avec le poing serré

automassage-ischions_resize_diapo_w

Automassage pour détendre le périnée

Détendre les adducteurs et les ischions (petits os situés sous les fesses) va permettre de chasser les tensions dans le périnée. Ces tensions peuvent bloquer « la circulation des fluides sanguins et lymphatiques dans les jambes« , rappelle Isabelle Trombert-Gimeno.

Les adducteurs
Attrapez vos adducteurs (ils se trouvent sur la partie intérieure des cuisses) entre votre pouce et le reste de vos doigts refermés en pince. Pétrissez-les en faisant des mouvements circulaires allant des genoux aux ischions.

Les ischions
Posez vos doigts sur l’ischion et faites de lents mouvements circulaires et exercez de légères pressions sur la zone.

About admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *