Techniques d’énergie musculaire en ostéopathie

Si les trusts ne peuvent pas être pratiqués sur tout le monde, comment les ostéopathes peuvent-ils soigner un torticolis chez une personne âgée, par exemple ?

La réponse est simple : les ostéopathes disposent d’autres outils.

  • Parmi les plus remarquables, on retrouve les techniques dites d’énergie musculaire (techniques de Mitchell).
  • Comme leur nom l’indique, elles vont utiliser l’énergie musculaire du patient lui-même pour amener une correction en douceur.

Principe des techniques d’énergie musculaire

Les muscles font le lien entre différents segments osseux et permettent la mobilité du corps par le biais des articulations. Aussi, il est possible d’utiliser cette fonction pour corriger les structures en perte de mobilité.

En utilisant une force le plus généralement très faible, il est possible de libérer des articulations sévèrement bloquées.

Les techniques d’énergie musculaire en pratique

Les techniques d’énergie musculaire sont faciles à mettre en œuvre pour les ostéopathes puisqu’ils connaissent parfaitement l’anatomie.

  • Il suffit de demander au patient une légère contraction contre résistance (le praticien effectue un contre-appui, généralement avec sa main) selon un axe précis qui dépend de l’articulation à corriger.
  • Certaines techniques se pratiquent assises, d’autres allongées (sur le côté, le ventre ou le dos).
  • Petite particularité au niveau de certaines articulations costales où c’est la respiration qui est employée.

Petit test à réaliser chez vous

Pour comprendre très simplement comment fonctionne une technique d’énergie musculaire, vous pouvez réaliser ce petit test, chez vous.

  • Prenez un partenaire et, debout, demandez lui tourner la tête autant que possible à gauche puis à droite en étant placé derrière. Vous remarquerez sûrement que la tête va moins loin d’un côté.
  • Demandez alors à la personne de tourner la tête du côté limité (ou de n’importe quel côté si vous n’avez pas remarqué de limitation particulière) et, en lui demandant de relâcher la tête et de se laisser faire, en restant placé dans le dos, amenez la tête dans le même sens au maximum de son amplitude sans forcer.
  • Maintenez la tête dans cette position et demandez à la personne devant vous d’exercer une très légère force, comme si elle voulait ramener sa tête au centre.
    • De votre côté, exercez une petite résistance de façon à bloquer la rotation (toujours sans forcer).
    • Après 12 secondes de poussée environ, demandez à la personne de relâcher, attendez 2 ou 3 secondes et augmentez légèrement la rotation, toujours dans le même sens.
  • Répétez l’opération poussée-relâchement-gain d’amplitude trois fois de suite.
  • Ramenez ensuite la tête droite et refaites le test du début. Vous remarquerez que la tête n’est plus limitée, qu’elle a gagné en amplitude. Vous venez de réaliser une technique d’énergie musculaire au niveau cervical !

L’ostéopathie fonctionnelle

Il existe également d’autres techniques que les trusts et l’énergie musculaire pour corriger des lésions ostéopathiques.

Il s’agit des techniques faciales qui sont elles, beaucoup plus fines. Elles s’appuient sur les fasciæ, ou aponévroses, c’est-à-dire les enveloppes musculaires qui permettent notamment le glissement des muscles entre eux (les frictions sont évitées grâce à ces fines membranes).

  • Grâce à sa sensibilité manuelle, l’ostéopathe peut travailler, par le biais de ces enveloppes, sur toutes les articulations et sur tous les muscles qui s’y attachent. On parle dans ce cas d’ostéopathie fonctionnelle.
  • Les fasciæ étant entrecroisés depuis les pieds jusqu’à la tête, il est possible pour un ostéopathe entraîné de se placer sur n’importe quelle zone du corps pour travailler sur n’importe quelle autre.
  • Ne vous étonnez donc pas si un ostéopathe décide de traiter votre épaule en prenant votre main ou de corriger vos lombaires en se plaçant au niveau des pieds.
  • Certains ostéopathes n’utilisent que ces techniques pour corriger les problèmes ostéo-articulaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here