L’inflammation des ganglions lymphatiques : quelle en est la cause ?

Tout d’abord, nous voulons vous dire que l’inflammation des ganglions ne revêt pas une importance excessive, surtout lorsqu’elle est due à une infection. Cependant, il est toujours conseillé de contrôler l’état de ses ganglions pour s’assurer qu’il n’existe aucune autre maladie, et dans le cas d’une inflammation, mieux vaut consulter un médecin.

Ces petits renflements légèrement enflammés qui parfois apparaîssent sur le cou, lorsque nous sommes enrhumés  par exemple, sont appelés ganglions lymphatiques. Ils sont essentiels à notre organisme et agissent en tant que filtre du liquide tissulaire (la lymphe). Ils ont la forme d’une amande d’à peine un peu plus d’un centimètre, et se présentent en petites grappes sur le cou, aux aisselles, à l’aine, sur le thorax et sur l’abdomen.

S’il vous arrive d’observer que vos ganglions sont enflammés, gardez votre calme et rappelez-vous que dans 50% des cas, cela est dû à des causes bénignes. Mais il vaut toujours mieux s’en remettre au diagnostic du médecin ! Nous vous expliquons à continuation quelle est la fonction des ganglions et ce qui cause leur inflammation.

Quelle est la fonction des ganglions lymphatiques ?

Ganglions2

D’une manière générale, on peut décrire ainsi leurs fonctions :

  • Ils servent de filtre à la lymphe qu’ils débarrassent de substances étrangères, telles que les bactéries et les cellules cancéreuses, en les détruisant.
  • Ils produisent des globules blancs, comme les lymphocites et les cellules du plasma sanguin, qui ont pour mission de détruire les corps étrangers.
  • Le système lymphatique a une structure similaire à celle des vaisseaux sanguins.
  • Ils protègent notre système immunitaire.
  • Les ganglions lymphatiques ont différentes formes et tailles. Par exemple, ceux qui se trouvent sous la mandibule sont plats et ont la forme d’un haricot d’environ un centimètre. Ceux de la nuque mesurent environ un demi-centimètre et ont la forme d’une lentille. Les ganglions de l’aine ont une forme allongée et mesurent un peu plus d’un centimètre et demi.

Pourquoi les ganglions lymphatiques s’enflamment-ils ?

Les ganglions lymphatiques peuvent s’enflammer pour de multiples causes. Étant donné que leur principale fonction est de protéger notre système immunitaire, ils sont sensibles à tout changement. Celui-ci peut être dû à des causes de peu d’importance ou bien à des causes plus sérieuses, comme par exemple un cancer. Mais voyons plus en détail les causes possibles d’une inflammation :

  • Des infections courantes dues à des rhumes, des grippes, des amygdalites
  • Des infections bactériennes spécifiques : syphilis, tuberculose, salmonellose
  • Une infection causée par un lupus
  • Des infections dues à un virus, comme la rubéole ou la rougeole
  • Des infections provoquées par d’autres agent pathogènes tels que la malaria ou la leishmaniose
  • Des maladies rhumatismales
  • Une inflammation des ganglions lymphatiques due à certains médicaments : des perchlorates, du cotrimoxazole, de l’hydantoïne
  • Du stress, un sommeil de mauvaise qualité, une alimentation incorrecte, un manque de nutriments
  • Les ganglions lymphatiques peuvent parfois s’enflammer à cause d’un lymphome, ou à cause de maladies tumorales, dont la plupart répondent à l’action d’un traitement, comme les néoplasmes bénins (non cancéreux). Cependant, il ne faut pas oublier que le risque que surviennent ce que l’on appelle des lymphomes malins subsiste, et tout changement qui se produit en nous et tout symptôme qui se présente doit être supervisé par un médecin.

Les premières appréciations sur les ganglions lymphatiques

Ganglions3

Bien évidemment notre médecin va établir un diagnostic et va nous indiquer les mesures à prendre. Cependant, il vous posera toujours des questions relatives à certains aspects qui sont les suivants :

  • Est-ce que vous avez eu dernièrement un rhume ou une grippe ?
  • Où se trouve le ganglion qui s’est enflammé ? Au cou, à l’aisselle, sur la clavicule ?
  • Quand l’avez-vous remarqué pour la première fois ? Est-il apparu tout d’un coup ou a-t-il grossi peu à peu ?
  • Est-il douloureux ?
  • Quelles maladies avez-vous eu auparavant ?
  • Prenez-vous des médicaments ?
  • Êtes-vous parti en voyage récemment ?
  • Avez-vous perdu du poids ?

Tous ces éléments vont lui permettre d’évaluer si notre système immunitaire est encore affaibli, car souvent, les ganglions se sont enflammés lors d’une maladie antérieure. Parfois cette inflammation peut être due à la prise d’un médicament ou à la présence d’une bactérie… Grâce à notre collaboration et aux examens pertinents, le médecin pourra nous expliquer la cause de l’inflammation.

Des informations dont il faut tenir compte

La majeure partie des inflammations des ganglions sont localisées sur le cou, et leur origine correspond presque toujours à des infections du cou ou de la bouche. Elles ne sont habituellement pas d’une grande importance. Cependant, il faut veiller à la taille des ganglions : lorsqu’ils dépassent quatre centimètres, il faut faire une biopsie.

N’oubliez pas non plus que si les ganglions situés sur le cou sont généralement inoffensifs, ceux qui sont situés sur la clavicule, indépendamment de leur taille, sont toujours considérés comme étant dangereux et demandent à être traités rapidement, car généralement, ils sont cancéreux.

Comment devancer les problèmes et préserver nos ganglions lymphatiques

Pastèque

L’une des mesures clés pour prévenir, dans la mesure du possible, l’inflammation des ganglions lymphatiques, est sans aucun doute de renforcer notre système immunitaire. Pour cela, il est important de consommer les aliments suivants :

La vitamine C

Essentielle au système immunologique, la vitamine C lutte contre les infections et les virus, elle protège nos cellules, etc. On la retrouve dans les agrumes, le kiwi, les fraises, les mangues, les tomates, etc.

La vitamine E

Elle fait augmenter la production de globules blancs, nous protégeant ainsi du cancer et des bactéries. Elle est présente dans la plupart des fruits et des légumes, et dans les fruits secs comme les noix, les pistaches, les amandes

Les aliments riches en bétacarotène

Ils possèdent des antioxydants, ils luttent contre les radicaux libres et renforcent nos défenses. Il est indispensable de consommer des carottes, du maïs, de la pastèque, du chou rouge, de la betterave, des asperges, des abricots…

Du sélénium et du zinc

Ils nous permettent de produire davantage de cellules en fournissant de l’énergie à notre système immunologique. Quels produits contiennent du sélénium et du zinc ? Très simple : des céréales complètes, des noix du Brésil, la majeure partie des fruits secs, les fruits de mer, le soja, etc.

About admin

Laisser un commentaire