News : Nouvelle alerte à la pollution en Ile-de France 2017

Ce jour, vendredi, un nouveau pic de pollution est enregistré sur  l’Ile-de-France et il pourra persister jusqu’à demain, samedi. A nouveau, la circulation alternée est obligatoire et les transports publics gratuits, sans oublier des conseils pour se protéger.

 Un nouveau pic de pollution atteint l’Ile-de-France ce jour et pourrait perdurer demain, samedi.

Ce vendredi, les véhicules dont la plaque d’immatriculation est impaire sont interdits de circuler dans Paris et sa petite couronne, sauf s’ils transportent trois personnes au moins. Le chauffage au bois est également interdit. Les transports en commun sont de nouveau gratuits et les autorités répètent les consignes pour préserver sa santé face à ce nouveau pic de pollution de l’air .

Une reprise de l’épisode de la semaine dernière

Ce nouveau pic intervient après les 4 jours consécutifs de la semaine dernière, où des mesures ont été prises en raison d’un niveau élevé de pollution aux particules fines  et au dioxyde d’azote
Selon des informations de M6, Amélie Fritz, d’Airparif, l’organisme chargé de surveiller la qualité de l’air dans la région parisienne a déclaré à l’AFP : “c’est vraiment une reprise de l’épisode”. Et d’ajouter : “on a une situation comme la semaine dernière, avec des accumulations locales de polluants à cause de nos émissions, qui sont relativement fortes, dues au trafic et au chauffage, et à cause des conditions de blocage avec très peu de vent et une inversion de températures, c’est-à-dire cette espèce de couvercle d’air chaud qui fait qu’on est un peu sous cloche et que la pollution s’accumule localement”.

Le pic pourrait perdurer samedi

Selon la spécialiste, “on prévoit vendredi un dépassement du seuil d’information”, et, pour samedi, sont envisagés des niveaux “très soutenus, “toujours très élevés”, potentiellement du niveau du dépassement du seuil d’alerte”.

Conseils et prudence pour préserver sa santé

Comme d’habitude, des conseils sont données au public en général et plus particulièrement aux personnes âgées, aux personnes ayant des maladies chroniques (notamment cardiorespiratoires), aux enfants et aux femmes enceintes.

D’abord, le sport : il faut éviter de le pratiquer à l’extérieur comme à l’intérieur (par exemple dans les gymnases), et cela vaut pour tout le monde car l’effort physique augmente la quantité de particules fines inhalées.

Pour les autres populations à risque (enfants, personnes fragiles, femmes enceintes), il est plus prudent de limiter le plus possible les sorties et ballades, en privilégiant des activités au calme.

Créé le 16 décembre 2016

Sources :

  • M6, le 16 décembre 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *