News : Un plan national pour améliorer les conditions de travail des soignants

Marisol Touraine a annoncé une stratégie nationale « d’amélioration de la qualité de vie au travail de l’ensemble des professionnels de santé », pour faire face au malaise existant dans certains établissements de santé. La ministre souhaite faire de la qualité de vie au travail dans les établissements de soin une « priorité politique ».

Un mal-être au travail ressenti par de nombreux soignants

En décembre de l’année dernière, le suicide d’un éminent cardiologue à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris, le Pr Jean-Louis Mégnien, révélait l’ambiance délétère qui existe dans certains établissements de soin entre les employés et leur hiérarchie. Ce geste tragique, révélateur d’un mal-être ressenti par de nombreux professionnels de santé, a amené le gouvernement a se pencher sur leurs conditions de travail et à rechercher des pistes d’amélioration pour éviter que de tels drames ne se reproduisent.

Lundi 5 décembre, la ministre de la Santé Marisol Touraine a ainsi annoncé une stratégie nationale d’amélioration de la qualité de vie au travail aux représentants des professionnels de santé des établissements sanitaires et médico-sociaux. Cette stratégie vise à suivre les transformations rapides et profondes auxquelles sont soumis les établissements de soin. Évolutions qui ont un impact marqué sur les conditions de travail et doivent être accompagnées pour améliorer le quotidien des professionnels.

Une stratégie en trois axes

Cette stratégie met l’accent sur la détection des risques psychosociaux et la médiation dans les services de soin qui le nécessitent. Cela passera par :

  • la création d’une mission et d’un observatoire national ;
  • la mise en place d’un dispositif doté d’un médiateur national et de médiateurs locaux ;
  • l’intégration aux formations initiales des professionnels médicaux et paramédicaux de la qualité de vie au travail et de la détection des risques psychosociaux ;
  • l’investissement de 30 millions d’euros sur 3 ans pour généraliser des équipes pluridisciplinaires dans les centres de soin (psychologues, assistants sociaux, conseillers en prévention des risques professionnels) ;
  • une revalorisation du métier de médecin du travail ;
  • une concertation avec les organisations syndicales pour adapter le régime indemnitaire et mieux valoriser les sujétions liées à la continuité des soins.

Deux autres axes sont développés dans cette stratégie nationale : un volet pour améliorer l’environnement et les conditions de travail, un autre pour accompagner les professionnels au changement. De nombreuses mesures concrètes ont été annoncées, destinées à favoriser le dialogue entre les différents acteurs des services de soin, mais aussi à sensibiliser les cadres et les responsables sur la qualité de vie au travail, la détection des risques psychosociaux, l’écoute et le soutien psychologique. Des méthodes d’encadrement existent déjà dans certains établissements, elles seront généralisées.

Cette stratégie a été élaborée après une concertation avec l’ensemble des représentants des professionnels concernés et des experts de la qualité de vie au travail. Elle sera complétée par un second volet courant 2017 concernant les professionnels de santé libéraux.

Sources :

Stratégie nationale d’amélioration de la qualité de vie au travail : prendre soin de ceux qui soignent ; 5 décembre 2016 Ministère des Affaires sociales et de la Santé (rapport en ligne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *