Pourquoi je transpire en dormant ?

La transpiration est un mécanisme naturel de régulation de la chaleur du corps qui s’active généralement lorsqu’il fait chaud, ou lorsque nous pratiquons une activité physique. Toutefois, si nous nous attendons à transpirer après avoir franchi les portes de la salle de sport, nous nous attendons pas à transpirer la nuit, ce qui peut être gênant, et inquiétant. Les origines de la transpiration nocturne sont multiples et variées. En apprendre plus sur les symptômes et les causes vous aidera à mieux comprendre ce phénomène corporel. Alors, est-il normal de transpirer en dormant ?

Pourquoi je transpire en dormant ?

Personne n’aime se réveiller en sueur au milieu de la nuit. Pour mieux comprendre les causes des sueurs nocturnes, il est important de prendre en compte certaines variables. La toute première, et la plus évidente est la température ambiante et le confort général de sommeil. La chaleur n’est pas le seul facteur qui puisse causer des sueurs nocturnes ; l’humidité peut également jouer un rôle significatif, tout comme les grosses couvertures ou les pyjamas, ou le mal-être général dû à un mauvais matelas ou à un environnement bruyant.

Le deuxième élément à prendre en compte est votre état de santé général. Avez-vous changé de régime alimentaire ? Vous sentez-vous fatigué ? Parmi les symptômes de la grippe, nous retrouvons la fièvre, qui est une réponse tout à fait normale à l’infection. La transpiration pendant le sommeil peut être causée par de la fièvre, qui est le signe d’un rhume ou d’une grippe. Toutefois, au-delà d’une ou deux nuits, la transpiration nocturne indique qu’il s’agit éventuellement d’un problème plus grave.

L’un des facteurs les plus communs de la transpiration nocturne sont les bouffées de chaleur liées à la ménopause, et qui sont le résultat de changements hormonaux dans le corps. Une chute soudaine de la production d’œstrogène entraîne un dérèglement au niveau de l’hypothalamus, ce qui fait monter la température de la peau de 0 à 6 degrés de façon presque immédiate [source : Breastcancer.org].

 Cependant, les hommes ne sont pas à l’abri de ce problème. Ceux qui souffrent d’une déficience en testostérone, ou qui prennent des médicaments qui bloquent la testostérone, peuvent observer des effets similaires. La plupart des hommes refusent d’admettre qu’ils ressentent des bouffées de chaleur, mais l’absence d’androgène peut provoquer des transpirations au cours de la nuit [source : Université de médecine d’Harvard].

Quelles sont les autres causes de la transpiration nocturne ?

La plupart des médicaments prescrits ont pour effet d’augmenter le rythme cardiaque, et de dilater les vaisseaux sanguins de la peau, ce qui entraîne une transpiration excessive. Les antipyrétiques ou médicaments pour faire baisser la fièvre sont les plus courants. Beaucoup de personnes prennent de l’aspirine, par exemple, lorsqu’elles ressentent les symptômes de la grippe. Même si ces médicaments permettent de réduire efficacement la fièvre, ils peuvent provoquer des sueurs nocturnes. Les antidépresseurs peuvent également être à l’origine de la transpiration nocturne [source : Académie américaine des médecins de famille].

Les maladies infectieuses, comme la tuberculose ou le SIDA, sont aussi connues pour causer des sueurs nocturnes. Une fièvre persistante, accompagnée de transpiration pendant le sommeil, sont des phénomènes très courants chez les personnes atteintes du VIH. La maladie de Hodgkin, qui est un type de lymphome, est une autre maladie infectieuse, qui provoque de la fièvre et des sueurs nocturnes chez les personnes qui en sont atteintes.

La consommation d’alcool en soirée peut également être responsable de la transpiration pendant la nuit. Bien qu’un verre de vin avant d’aller au lit puisse aider à trouver le sommeil, plusieurs études ont démontré que le sommeil induit par l’alcool est moins réparateur, et que les personnes qui boivent avant d’aller se coucher risquent plus de souffrir de maux de tête et de transpiration nocturne [source : Académie américaine des médecins de famille].

La nourriture épicée peut également être un autre facteur à l’origine des sueurs nocturnes. Même si vous ne souffrez pas de trouble tout de suite après avoir consommé un plat épicé, la digestion des aliments épicés peut contribuer à augmenter la température de la peau. Les médecins ont aussi indiqué que la caféine exacerbait la transpiration chez les personnes qui transpirent déjà excessivement [source : Emedecine].

Certaines personnes souffrent d’une maladie appelée l’hyperhidrose, qui entraîne une transpiration fréquente et excessive que ce soit le jour ou la nuit. Si vous avez écarté toutes les autres causes possibles de transpiration nocturne, il se peut que vous souffriez d’hyperhidrose, auquel cas vous devez impérativement prendre rendez-vous avec votre médecin pour en parler avec lui [source : Mayo Clinic].

Solutions naturels contre les sueurs nocturnes

La première et la plus évidente est de prendre un thermomètre. Bien que la plupart des médecins recommandent que la température ambiante soit comprise entre 18 et 22 degrés pour bien dormir, il faut que vous vérifiiez ce qui vous convient le mieux, car tout le monde est différent. Si votre conjoint dort mieux quand il fait légèrement plus chaud ou plus froid, essayez de superposer plusieurs couches fines de couvertures [source : WebMD].

Essayez également d’éliminer tout ce qui peut vous causer du stress ou de l’anxiété. La nervosité et l’anxiété sont des facteurs courants de la transpiration excessive, que ce soit le jour ou la nuit. Alors, si vous êtes sur le point de vous marier, ou si vous avez un entretien d’embauche, vous transpirerez sûrement un peu plus que d’habitude. Toutefois, si les sueurs nocturnes persistent plusieurs semaines après le grand jour, pensez à consulter votre médecin.

Les hommes qui souffrent de sueurs nocturnes associées à l’andropause (la ménopause masculine) peuvent boire du thé de cohosh noir, ou des suppléments à base de cohosh noir. Le cohosh noir est une plante qui se trouve dans la plupart des territoires d’Amérique du Nord. Il s’agit d’une plante médicinale qui est utilisée pour guérir différents troubles. Bien que plusieurs études aient prouvé qu’il ne donne pas des résultats aussi concluants que le cohosh, le trèfle rouge est également une herbe médicinale qui permet de soulager l’intensité des bouffées de chaleur, et des sueurs nocturnes [source : Pray.]

Aussi bien les hommes que les femmes prennent des remèdes à base d’herbes, comme le thé à la sauge, ou à l’agripaume pour réduire les sueurs nocturnes. Le thé à la sauge est utilisé pour se détendre, et souvent, pour aider à réguler le stress. Quant à l’agripaume, elle est une herbe de la famille de la menthe qui aide à calmer les nerfs et à faciliter la circulation sanguine, qui sont des facteurs qui contribuent à la transpiration pendant le sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *