Quand la ménopause se présente avant l’heure

La ménopause précoce, ou prématurée, est de nos jours un trouble assez habituel chez les femmes. Il s’agit  de l’arrêt définitif de la menstruation et de l’activité ovarienne chez des femmes de moins de quarante ans. Elle se traduit par une perte prématurée de la capacité reproductive, et par l’apparition de symptômes propres à des maladies qui surviennent normalement à un âge plus avancé.

En quoi consiste la ménopause précoce ?

Durant cette période (qui peut durer plusieurs mois ou plusieurs années), la quantité d’oestrogènes diminue considérablement, et en conséquence, la protection organique face à certaines maladies va elle aussi bien diminuer. Cela veut dire que les femmes ménopausées jeunes ont davantage de possibilités d’avoir des problèmes cardiaques, de l’ostéoporose ou des accidents vasculaires cérébraux.

La ménopause est une étape naturelle que vivent les femmes lorsqu’elles vieillissent, mais pour certaines, cette étape commence précocement. Actuellement, environ 6% de la population féminine cesse d’être fertile avant 40 ans. Lorsque l’ovulation cesse, le niveau d’oestrogènes diminue et la menstruation s’arrête. Ce qui est normal, c’est que ce phénomène naturel se produise entre 45 et 55 ans, la moyenne se situant autour de 51 ans.

Ménopause2

La plupart des cas de ménopause précoce sont dus à des traitements pour le cancer de l’utérus ou à une opération chirurgicale pour enlever les ovaires ou l’utérus. Mais il faut savoir aussi que les fumeuses ont davantage de probabilité d’être ménopausées très tôt. Il peut arriver également que les ovaires cessent de produire des ovules de façon spontanée et pour une cause indéterminée.

Pour la grande majorité des femmes, la ménopause représente la fin de leur capacité reproductrice, et cela les affecte sur le plan psychologique et physique. On ne peut pas toujours savoir avec certitude pourquoi la ménopause se présente de façon prématurée, mais il faut tenir compte de certains facteurs d’influence tels que l’obésité, la sédentarité et le tabagisme, ainsi qu’un milieu social défavorisé.

Quels sont les symptômes de la ménopause prématurée ?

Le premier de ces symptômes auquel les femmes prêtent attention se manifeste par une menstruation irrégulière. Cependant, d’autres symptômes peuvent apparaître indépendamment du fait que la menstruation soit régulière ou non. Il faut préciser que ces symptômes peuvent s’intensifier peu à peu. Les symptômes les plus habituels lors de la ménopause précoce sont :

  • Des sueurs et des bouffées de chaleur nocturnes
  • Des migraines
  • Des altérations du cycle menstruel, avec des irrégularités dans l’intermittence des écoulements menstruels
  • Une baisse de la libido
  • De l’irritabilité
  • Des sautes d’humeur
  • De l’incontinence et autres problèmes urinaires

w19

  • De l’insomnie
  • De la sécheresse vaginale
  • Un manque de confiance en soi
  • Une inflammation du vagin et de l’utérus
  • Des variations du poids corporel
  • Des douleurs lors des rapports sexuels
  • Une peau sèche, autour des yeux et de la bouche

Des remèdes naturels pour traiter les troubles de la ménopause

Bien que les médecins fassent la distinction entre ménopause habituelle et ménopause « précoce », en vérité les symptômes ne se différencient en rien. La seule différence concerne le moment où l’une et l’autre apparaissent. Donc, si vous souffrez de troubles habituels liés à cette étape de la vie, vous pouvez utiliser des plantes et des remèdes naturels pour les soulager. Les infusions et les aliments les plus connus sont :

La maca

Cette plante d’origine péruvienne renferme de grandes quantités de calcium et a des pouvoirs aphrodisiaques. Il faut boire 3 grammes de maca par jour pendant une période de deux mois pour compenser le manque d’oestrogènes et stimuler le désir sexuel.

La cardamome

Elle contient des substances dont l’action est similaire à celle des oestrogènes, ce qui rend cette plante efficace pour combattres les troubles de la ménopause. Faites une infusion avec 20 grammes de cardamome moulue et un demi-litre d’eau, et buvez-en plusieurs fois par jour.

Le prunellier

Préparez une infusion avec une demi-cuillère à café de fleurs séchées de cette plante par tasse d’eau bouillante. Elle est efficace pour traiter les troubles de la ménopause, physiques ou psychiques, tels que les palpitations, les bouffées de chaleur, les frissons, la dépression ou les insomnies.

Le trèfle

Il sert à compenser le déséquilibre hormonal et à soulager les douleurs ; il permet de ralentir le processus de décalcification et d’éviter les problèmes cardiaques. Préparez-le en infusion en utilisant une cuillère à café de feuilles de trèfles séchées par tasse d’eau.

La luzerne

Elle peut être utile pour traiter le manque d’hormones et en même temps pour réduire les symptômes de la ménopause. Il est bon de manger des pousses de luzerne ou de l’acheter moulue pour en mettre sur les aliments.

L’ortie

Elle est très adéquate pour traiter les problèmes liés à la ménopause. Buvez du jus d’ortie ; il s’obtient à partir des feuilles que l’on écrase et dont on extrait la pulpe ; on peut aussi le trouver déjà préparé dans les magasins de diététique.

L’hamamélis

Prendre de temps à autre une tasse de ce thé que l’on prépare en ajoutant une cuillère à café de feuilles séchées d’hamamélis dans de l’eau bouillante est très efficace pour faire diminuer les bouffés de chaleur.

L’achillée millefeuille

Elle est utilisée pour pallier l’énervement et l’anxiété propres à cette étape. Buvez-la en infusion, à raison d’une demi-cuillère à café mélangée à une demi-cuillère à café de camomille.

La réglisse

Elle régule la quantité d’oestrogènes si on l’utilise durant la ménopause, et elle améliore les symptômes propres à celle-ci. Vous pouvez donc consommer une préparation à base de réglisse.

La fleur de la passion

Elle permet de traiter les problèmes nerveux qui empêchent de dormir ou qui causent des douleurs. Buvez-la en infusion ; pour la préparer, ajoutez plusieurs cuillerées de ces fleurs séchées à un demi-litre d’eau.

La valériane

Cette plante a les même effets que la fleur de la passion. La dose recommandée est de 15 grammes de racine de valériane qu’on laisse reposer toute la nuit dans un bol rempli d’eau ; on la boit le lendemain après avoir filtré l’eau.

Photographies reproduites avec l’aimable autorisation de Dell Inc, d’Adrian Gaskell, de Jodi Womack, d’epSos.de et de Pedro Ribeiro Simoes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *