Spina Bifida : Parmi les anomalies congénitales les plus courantes et invalidantes aux États-Unis, le spina bifida signifie littéralement « une colonne vertébrale fendue ». Chaque jour, environ huit bébés naissent avec le spina bifida en Amérique.

Spina Bifida

Spina Bifida

La condition est un défaut où les vertèbres de la colonne vertébrale ne se forment pas correctement autour de la colonne vertébrale du bébé. Son impact peut varier de léger à grave. Dans les cas bénins, aucun traitement n’est nécessaire; dans les cas graves, les lésions nerveuses sont importantes.

Les trois types de spina bifida les plus courants :

  • Spina bifida occulta: Un petit défaut qui provoque généralement des symptômes légers ou nuls
  • Spina bifida cystica méningocèle: Cas plus difficile provoquant une partie de la membrane entourant la moelle épinière à travers l’ouverture
  • Myéloméningocèle de spina bifida cystica: La forme la plus grave dans laquelle une partie de la moelle épinière se détache par l’ouverture de la colonne vertébrale.

Les enfants nés avec le spina bifida peuvent avoir d’autres troubles du système nerveux tels que l’hydrocéphalie ou la malformation de Chiari.

Les causes Spina Bifida

À ce jour, les scientifiques ne savent pas exactement ce qui cause le spina bifida. On pense qu’il est dû à une combinaison de facteurs génétiques, environnementaux et nutritionnels. Des études ont établi un lien entre un apport insuffisant en acide folique – une vitamine B commune – au cours de la grossesse.

Facteurs de risque Spina Bifida

Aux États-Unis, le spina bifida est plus fréquent chez les Hispaniques et les Caucasiens et moins fréquemment chez les Asiatiques et les Afro-Américains. Quatre-vingt-quinze pour cent des bébés nés avec le spina bifida n’ont pas d’antécédents familiaux. Cependant, si une mère a un enfant atteint de spina bifida, le risque que cela se reproduise lors d’une grossesse ultérieure est accru.

Diagnostic Spina Bifida

Un test sanguin de dépistage appelé test de l’alpha-fœtoprotéine (AFP) est effectué à l’aide du sang de la femme enceinte environ 16 à 18 semaines après le début de sa grossesse. Si les résultats sont anormaux, une échographie détaillée (niveau II) est effectuée pour montrer la présence de spina bifida. Une amniocentèse (prélèvement de liquide amniotique dans l’utérus) peut être effectuée pour vérifier le niveau de PFA.

Spina Bifida Traitement

Il n’existe pas de traitement complet contre le spina bifida. L’ouverture dans la colonne vertébrale peut être fermée chirurgicalement avant ou après la naissance, ce qui peut réduire ses effets sur le corps.

Comme le spina bifida cause des lésions à la moelle épinière, un traitement continu est souvent nécessaire pour gérer les symptômes tels que la difficulté à se tenir debout, à marcher ou à uriner. Certaines personnes pourront marcher avec des béquilles ou des attelles de jambe; d’autres peuvent avoir besoin d’un fauteuil roulant pour se déplacer tout au long de leur vie. Les enfants et les adultes atteints de myéloméningocèle subiront le plus de complications médicales et nécessiteront des soins médicaux intensifs.

Les perspectives pour les enfants atteints de spina bifida ont considérablement changé au fil des ans. Les développements récents ont montré que les personnes atteintes de spina bifida peuvent mener une vie généralement normale. Quatre-vingt-dix pour cent des bébés nés avec cette maladie survivent à l’âge adulte, 80% ont une intelligence normale et 75% sont capables de faire du sport et de participer à d’autres activités.

Bien que découvrir que votre enfant soit atteint de spina bifida puisse être accablant, les récents développements ont rendu possible la gestion de la maladie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here