Symptômes et traitement de l’ostéoporose

Quels sont les symptômes de l’ostéoporose ?

L’ostéoporose est asymptomatique et silencieuse. Toutefois, elle peut provoquer une fracture osseuse ou un tassement vertébral.
Dans les stades les plus avancés, des modifications anatomiques de la colonne vertébrale comme la perte de taille et l’apparition d’hypercyphose ou de bosse au niveau du dos sont visibles. En effet, les vertèbres changent de forme (en se voûtant) ou se tassent.

Diagnostic et examens les plus adaptés en cas d’ostéoporose

La radiographie ne constitue pas l’examen le plus précis pour établir la densité osseuse, car elle ne résulte positive qu’après une perte de minéraux supérieure à 30 % par rapport à la normale.
L’examen qui permet de vérifier la densitométrie du squelette et notamment de ses parties les plus touchées (fémur, poignet, vertèbres) est l’ostéodensitométrie.
Le médecin prescrit cet examen aux sujets qui, selon leur dossier médical, présentent des facteurs de risque tels que :

  • Une fracture spontanée ou des fractures multiples ;
  • Un déficit d’œstrogènes post-ménopause ;
  • Des altérations hormonales comme l’hyperthyroïdie ;
  • La prise de médicaments qui ont un impact négatif sur le métabolisme osseux.
Ostéodensitométrie d’une femme de 63 ans qui a atteint la ménopause à 39 ans.

L’ostéodensitométrie est effectuée par des appareils médicaux qui mesurent le contenu et la densité du minéral de l’os examiné.
L’appareil utilisé est semblable à celui utilisé pour une radiographie. Toutefois, l’émission de radiations est très faible et n’est ni invasive, ni douloureuse.
L’examen dure environ 10 minutes. Le patient met la partie à examiner dans le densitomètre et l’appareil effectue la mesure.
Les appareils utilisés se basent sur deux technologies :

  • L’absorptiometrie monophotonique (SPA)
  • L’absorptiométrie biphotonique à rayons X (DXA) qui est semblable à une radiographie.

Outre l’ostéodensitométrie, il existe des examens de laboratoire qui sont utiles afin d’établir s’il existe une prédisposition à l’ostéoporose et afin de vérifier si le corps répond à la prise de médicaments.

Les analyses de sang et d’urine permettent principalement de contrôler les taux de:

  • Calcémie,
  • Phosphorémie,
  • Phosphatases alcalines,
  • Parathormone (PTH).

Comment interpréter les résultats d’une ostéodensitométrie ? Quand faut-il s’inquiéter ?

L’ostéodensitométrie donne un résultat ou « T score » en fonction de la densité osseuse. Il faut l’interpréter ainsi :

  • Si les résultats du T score sont compris entre +1 et -1, l’os est normal ;
  • Un T score compris entre -1 et -2,5 correspond à une densité osseuse inférieure à la normale. Toutefois, il ne s’agit pas d’ostéoporose grave. On parle dans ce cas d’ostéopénie ;
  • Un T score inférieur à -2,5 indique un cas d’ostéoporose : cette catégorie regroupe les personnes qui souffrent de fractures suite à de légers traumatismes.

About admin

One comment

  1. casanova marcelle

    nourriture medicament sport

Laisser un commentaire