Quels sont les symptômes?

Le syndrome Arnold-Chiari peut être asymptomatique ou provoquer des symptômes graves tels que des étourdissements, une déficience auditive, acouphène, difficulté à mâcher, une dysphagie, une dysphonie, et même la paralysie musculaire  ou la spasticité. Il est important de savoir si les maux de tête s’aggravent en toussant et pendant l’activité physique, car ceux sont les caractéristiques de cette maladie.
Les maux de tête de tension musculaire, peuvent provoquer des symptômes tels que des étourdissements, des maux de tête ou migraine, la douleur et la raideur au niveau de la cervicale haute et moins souvent même des nausées. Si le syndrome de  Arnold-Chiari est au premier stade et irrite seulement les racines nerveuses cervicales, il peut être confondu avec un mal de tête musculo-squelettique, d’où l’importance d’un diagnostique correct.

Comment est-il diagnostiqué?

Le neurologue est le spécialiste le mieux adapté pour cette pathologie, il est important de se faire examiner par ce spécialiste qui évalue la corrélation entre les tests (scanner, IRM) et les symptômes du patient. Pour comprendre la gravité de la saillie des composants du cerveau (pont, ampoule, le cervelet, etc.), l’examen le plus approprié est l’IRM. L’IRM montre toutes les structures du cerveau, les relations entre EUX et la position exacte qu’ils occupent. La résonance peut également trouver des kystes méningés, hydrocéphalie, ou hernie des structures méningées (méningocèle) qui accompagnent parfois le syndrome de  Chiari. Une radiographie ou un scanner peuvent donner une idée du degré de développement de la fosse crânienne. Dans le syndrome de Arnold-Chiari la pression sous occipitale sur le nerf d’Arnold  déclenche la douleur. Si le neurologue ne voit pas le syndrome d’Arnold-Chiari et les symptômes sont:douleurs au cou, des étourdissements, des maux de tête ou migraine, il poursuivra avec un écho-Doppler carotidien. Une défaillance du cercle de base, peut donner ce trouble. Si toutes les enquêtes sont négatives, cela signifie que le mal de tête est musculaire de tension.

 

Quel est le meilleur traitement?

Le traitement pour le syndrome d’Arnold-Chiari est essentiellement chirurgical, car aucun médicament peut déplacer les structures du cerveau de leur emplacement.
Pas tous les neurochirurgiens sont en mesure d’effectuer ce genre d’opération, souvent les patients se tournent vers les cliniques à l’étranger parce qu’en Italie, il est difficile de trouver le bon chirurgien. L’opération consiste en la décompression sous-occipitale pour résoudre la compression des structures nerveuses.
Si les symptômes sont attribués à la céphalée des muscles de tension ou à la névralgie d’ Arnold, la thérapie sera  manuelle au niveau des cervicales  et du crâne. Parmi les traitements les plus efficaces il y a  la manipulation fasciale, la méthode mckenzie, la  rééducation posturale globale et l’ostéopathie. Le but de la kinésithérapie est la dissolution de la tension, la suppression des adhérences et la rétraction du tissu conjonctif pour rétablir un alignement correct des articulations cervicales des premières vertèbres. Les thérapies physiques telles que le laser, les ultrasons ou Tecar ne peuvent pas résoudre complètement le problème, car ils agissent seulement au niveau cervicale et n’éliminent pas la cause du problème.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour à tous.
    Comment pouvoir échanger avec les personnes atteintes de ce syndrome ?
    Je suis moi même atteinte et souhaite partager avec tous nos expériences pour moins souffrir.

    Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here