Traitement « GéO » de la maladie de Dupuytren non opérée !

Traitement « GéO » de la maladie de Dupuytren non opérée !

La maladie de Dupuytren est une fibrose rétractile de l’aponévrose palmaire entraînant un blocage en flexion du doigt concerné (le plus souvent l’annulaire, ensuite l’auriculaire, médius, index). Le traitement est chirurgical (aponévrotomie percutanée) avec les suites bonnes et mauvaises inhérentes à tout acte chirurgical.

J’ai inventé une nouvelle méthode (à ma connaissance personne n’en a encore eu l’idée) permettant le plus souvent d’éviter je l’espère, l’opération. Elle s’applique au sujet dont le doigt est encore relativement souple. Il convient de traiter en effet le plus précocement possible dès les premiers signes de fibrose rétractile.

Séances quotidiennes :


le matériel. Une seringue de vingt ml découpée au bout, et dont le piston est positionné du côté du bout coupé (elle peut également servir ensuite pour assouplir toutes sortes de cicatrices). Inutile d’acheter un matériel plus onéreux.

Appuyer fermement la seringue au niveau de la bride. Le thérapeute et le patient la maintiennent tous les deux bien collée sur la peau que l’air ne passe pas. Le vide est assuré par le piston, lequel est soulevé d’un millimètre environ par le praticien, et maintenu ainsi durant toute la durée de l’exercice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *